Entretien avec le rappeur Dissipé

Capture d_écran 2018-04-05 à 21.13.31 1

°

David L’Epée a rencontré le rappeur Dissipé peu après la sortie de son album « Couronne d’épines ». L’artiste, très engagé et un peu à part dans le paysage hip-hop francophone, parle de son rapport à l’Italie, de sa vision du communisme et de l’enracinement, des références religieuses dans le rap et de la révolte sociale à l’origine de sa musique. Il se réfère à quelques grandes figures qui ont nourri ses lectures (Marx, Pasolini, Debord, Thomas Sankara, Michel Clouscard, Francis Cousin, Jean-Claude Michéa, Jésus Christ…) et à quelques rappeurs actuels qu’il apprécie (Lucio Bukovski, Anton Serra, Lino, TTC, Vald, Lomepal, Orelsan, Artigan). Il en profite également pour clasher quelques unes de ses bêtes noires (Henry Kissinger, Jacques Attali, Pierre Bergé, Manuel Valls, Thierry Lévy, Pierre Bellanger, Olivier Cachin, Jamel Debbouze, Booba, Bulat Chagaev…). Il précise par ailleurs sa position sur certaines innovations techniques dans le rap comme la trap, l’autotunes ou la culture de la punchline.

°

Poster un commentaire

Classé dans Entretiens, Hip-hop, Philosophie, Socialisme, Suisse, Vidéos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s