God save the working class !

Article paru dans le n°147 de la revue Eléments (avril-juin 2013)

 

« On entend toujours le point de vue des généraux, presque jamais celui de l’homme de troupe. J’essaie d’exprimer un point de vue non pas sur la classe ouvrière mais de la classe ouvrière. » L’auteur de cette phrase, souvent citée, n’est autre que le réalisateur anglais Ken Loach, et son nom est celui qui revient inévitablement lorsque l’on parle de cinéma “prolétarien” britannique. Il n’est pas le seul à occuper ce créneau (créneau fort peu convoité dans la profession), mais il est incontestablement celui qui jouit de la reconnaissance la plus internationale. Si internationale d’ailleurs qu’en Europe, il est davantage connu du public du continent que parmi ses compatriotes !

les oubliés titre

 

Cliquez sur l’image pour lire l’article !

°

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma, Socialisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s