Raymond Macherot : l’embellisseur du quotidien

Article paru dans le n°146 d’Eléments (janvier-mars 2013)

 

Il aura fallu attendre quatre ans après la disparition du grand dessinateur animalier Raymond Macherot pour que deux éditeurs, Le Lombard et Casterman, se décident à faire paraître une réédition conséquente des deux séries qui ont fait son succès, Chlorophylle et Sibylline. La parution ces derniers mois de ces huit gros volumes est l’occasion de s’immerger dans une œuvre unique en son genre, ode aux charmes de la nature et à l’enracinement. Entre bande dessinée enfantine, écologie d’avant-garde et satire sociale.

-

°

Cliquez sur l’image pour lire l’article !

°

 

Poster un commentaire

Classé dans Bandes dessinées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s