Sous le signe de la contradiction

Il y a quelques jours le Parti Socialiste portait à la connaissance de ses membres et de la population les bases de son nouveau programme, programme rédigé en grande partie par Hans-Jürg Fehr et placé sous les auspices du nouveau slogan socialiste : Ja-Oui-Si. Le résultat ? Une déclaration d’intentions laborieuse d’une cinquantaine de pages dont la longueur semble inversement proportionnelle au contenu, tant les idées ont tendance à se répéter. Il est toutefois intéressant de s’arrêter sur un ou deux points de cette œuvre de politique-fiction (les aventures de Oui-Oui n’étaient-elles pas publiées dans la Bibliothèque Rose ?) pour voir s’il s’y trouve vraiment du changement, en quoi il consiste et quels sont les rapports concrets qui existent actuellement entre les idées sur le papier et les agissements du parti dans le réel.

°

°

Cliquez sur l’image pour lire l’article !

°

 

1 commentaire

Classé dans Démocratie, Polémiques, Socialisme, Suisse

Une réponse à “Sous le signe de la contradiction

  1. Ahnzel

    Excellente analyse qui dénonce l’imposture et la contradiction qu’est le parti socialiste. Je me permet de t’emprunter ce brillant texte pour le faire circuler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s